Print
G. Lambrechts - Stroom Consultancy bvba

G. Lambrechts - Stroom Consultancy bvba

Je n’aurais jamais cru parler français avec une telle fluidité après 5 jours d’immersion

L’été dernier, Geert Lambrechts a pris part à une immersion linguistique intensive de 5 jours. « Je n’ai pas la bosse des langues, alors j’ai vraiment été surpris par le résultat. Après 5 jours, je reparlais couramment le français et sur le chemin de la maison, je pensais même en français », déclare-t-il non sans satisfaction.

En tant que coach Lean, Geert aide d’autres entreprises à travailler plus efficacement : « Je travaille pour plusieurs entreprises. L’année dernière, j’ai reçu davantage de missions de l’autre côté de la frontière linguistique et j’ai donc décidé d’investir dans des cours de français. »

Pas le temps pour des cours collectifs

« Je sais que je n’ai pas la bosse des langues, c’est pourquoi les cours privés m’ont semblé plus adaptés. Je ne pouvais pas envisager des cours collectifs, par manque de temps. J’ai donc demandé à l’un de mes clients quel partenaire linguistique il pourrait me recommander. Et c’est ainsi que j’ai pris contact avec Lerian-Nti. »

« Un coup dans le mille »

Geert a examiné les différentes formules proposées sur le site Web et opté pour une immersion linguistique intensive de 5 jours : « Ce fut un coup dans le mille. Le plus important pour moi, c’était de rafraîchir la syntaxe et les règles grammaticales. Mon vocabulaire était assez bon, mais si j’avais dû faire une traduction, elle aurait été plutôt littérale et pour le moins bizarre. Mon professeur de langue, Philippe, a parfaitement répondu à mes attentes. »

Des progrès importants en peu de temps.

« Philippe m’a donné exactement les cours dont j’avais besoin, avec une excellente méthode pour développer mes connaissances. Nous avons même poursuivi nos entretiens en français durant la pause-déjeuner. Autrement dit, c’est vraiment ce qu’on peut appeler un cours intensif. »

« La structure des cours était bien pensée : le matin était surtout consacré à la grammaire. Ensuite, nous allions déjeuner et je pouvais appliquer mes nouvelles connaissances en toute décontraction. L’après-midi, Philippe revenait souvent sur notre discussion du déjeuner. Il m’indiquait les erreurs fréquentes et m’expliquait ce que je pouvais améliorer. »

Également pour ceux qui n’ont pas la bosse des langues

Geert a été impressionné par le résultat. « Après 5 jours, je reparlais couramment le français. Et dans la voiture sur le chemin de la maison, j’ai constaté que je pensais en français. Je ne m’attendais pas à faire autant de progrès, car je sais que je ne suis pas très doué pour les langues. »

Continuer à apprendre à son propre rythme

Après la formation, Geert a reçu chaque semaine des exercices afin d’entretenir ses nouvelles connaissances. « Entre-temps, j’ai découvert d’autres façons de maintenir mon niveau. Ainsi, il m’arrive régulièrement de regarder le journal francophone et de lire une bande dessinée en français. Je fais alors très attention aux conseils que Philippe m’a donnés l’année dernière. »